Gezant Constantinopel Van Welderen Rengers aan minister van BZ Van Karnebeek

Gezantschap der Nederlanden

Constantinopel, den 15 Mei 1920.
[gestempeld met: ingekomen Buitenl. Zaken 28 MEI. 1920, Exh: 28 Mei 1920, Kabt. No. 13]

Nº 912/161

Politiek.

Zijner Excellentie den Minister van Buitenlandsche Zaken te 's Gravenhage.

Ik heb de eer Uwer Excellentie hiernevens in afschrift te doen toekomen een over den weg van Smyrna mij geworden protest van den leider der nationalistische partij in Anatolie, Mustapha Kemal, waarbij deze in verzet komt tegen de Armenische praktijken in genoemd gebied en de instelling eener door de neutrale staten benoemde commissie van onderzoek verlangt. De overige hier geaccrediteerde vertegenwoordigers van neutrale landen hebben een gelijk verzoek ontvangen.

De Gezant

Van Welderen Rengers

[handgeschreven aantekening]
Kennisgeving

[bijlage]

COPIE.

A Son Excellences Monsieur l'Ambassadeur des Pays-Bas à Constantinople.

Excellence,

Depuis quelque temps les arméniens d'Aintab, agissant sous l'influence des menées étrangères et se servant d'armes de guerre, telles que mitrailleuses, fusils automatiques, pistolets d'éclairage etc., ont commencé à faire des massacres parmi la population turque, qui se trouve désarmée et livrée ainsi é la merci de leurs bourreaux. Les autorités locales nous font savoir l'impossibilité dans laquelle elles se trouvent pour empecher la continuation de ces sanglants. Animés par des sentiments humanitaires, nous nous empressons de dévoiler ce sysstème répugnant dont se servent nos ennemis pour nous faire supporter la responsabilité et la poids de leurs crimes. Leur but est de montrer le pays dans un état d'anarchie et de révolte et de détruir l'elément turc tout en répandant d'ailleurs des fausses nouvelles sur la persécution de leur race. Malgré les conseils plein de sagesse et de dignité d'une délégation composée de notables Arméniens de Marasch et malgré l'intervention bienveillante et humanitaire de Mr. Well, directeur du Collège Américain et du Dr. Schmitt, les arméniens continuent à troubler et à menacer la securité publique et à massacrer la population civile turque. Nous apprenons que les bandes, arméniennes bénéficient de la protection et de l'aide des autorités militaires françaises et que des soldats français se trouvent parmi comitadjis.

Nous protestons contre ces actes de barbarie et de cruauté qu'une race soi-disant persécutée commet de plein sang-froid et avec un cynisme tout particulier devant l'opinion publique du monde civilisé. Nous prions, par conséquent les Etats Neutres d'envoyer à Aintab une délégation spéciale en vue de faire une enquête sur place, qui prouvers la valeur de votre accusation.

(s) Mustafa Kémal

P.s.

J'ai l'honneur de porter à votre haute connaissance ce communiqué de la part de General Mustafa Kémal.

Le 28 avril 1920.

(s) Mahmoud
Président de la Défense Nationale Scalanova.

Bron: Nationaal Archief, Den Haag, Ministerie van Buitenlandse Zaken: Kabinet en Protocol, 1871 - 1940, nummer toegang 2.05.18, inventarisnummer 47/110.

Colofon